La Roumanie, une « Silicon Valley » au cœur de l’Europe de l’Est

La Roumanie, une « Silicon Valley » au cœur de l’Europe de l’Est

Created
Jul 4, 2021 12:36 PM
Tech domain of subject
Business Opportunities
Language
French
Author
Le Monde

Un article très intéressant proposé par le journal Le Monde sur les opportunités en Roumanie

Le succès de l’introduction à Wall Street de la pépite UiPath, spécialisée dans l’intelligence artificielle, a braqué les projecteurs sur l’écosystème et les talents informatiques roumains.

image

Au siège de Bitdefender, à Bucarest, en mai 2019. BITDEFENDER

Dans un monde géré par les robots, tout le monde devra en posséder un. C’est ce que pense Daniel Dines, fondateur de la « licorne » roumaine UiPath, introduite à Wall Street le 21 avril. « Un robot pour chacun » est le slogan de cette start-up spécialisée dans l’automatisation des processus par la robotique (APR), désormais valorisée 40 milliards de dollars (33 milliards d’euros). Rien ne laissait présager que la petite société roumaine qui a obtenu son premier financement en 2015 deviendrait quelques années plus tard numéro un mondial en termes d’innovation dans l’intelligence artificielle.

A Madaras, en Roumanie, le ballet des capitaux étrangers ne fait que commencer

Oublié le modeste appartement bucarestois où l’affaire avait démarré avec une petite équipe de jeunes informaticiens. Aujourd’hui, UiPath possède des bureaux à New York, Londres, Paris et Mumbai (Inde). Son créateur, Daniel Dines, 49 ans, appartient à cette génération qui a fait ses armes dans le bouillonnement de l’Internet des années 1990, celles qui ont donné naissance à Google par exemple. Recruté par Microsoft au début de la décennie 2000, M. Dines rencontre des difficultés à s’adapter aux contraintes d’une grande compagnie : il quitte la firme américaine et, en 2005, revient en Roumanie avec le rêve de créer une entreprise capable de changer le monde.

« Il y a un moment clé dans la vie de chacun », affirme-t-il. Il fonde DeskOver, rebaptisée UiPath en 2015, aux côtés d’un ami, Marius Tirca. « Depuis mon enfance, je déteste faire des choses répétitives, et je me disais : ce serait bien d’avoir un assistant. D’où l’idée que chaque personne devrait disposer d’un robot », racontait-il lors d’une conférence en 2020. En 2015, la petite équipe obtient son premier financement. Et Daniel Dines est désormais le Roumain le plus riche, avec une fortune estimée à plus de 7 milliards de dollars.